La pensée des trèfles irlandais évoque des visions du paysage verdoyant de l’île d’Émeraude aussi sûrement que le jour de la Saint-Patrick, lui-même. Mais si vous recherchez le vrai McCoy, vous feriez mieux de commencer à chercher des trèfles à quatre feuilles, car vous aurez besoin de beaucoup de chance: il n’y a pas de version faisant autorité. Ironiquement, il existe également une grande différence entre les trèfles et les trèfles à quatre feuilles, pour des raisons que l’histoire a clairement éclaircies.

Le terme « shamrock » vient du mot irlandais, seamrog, ce qui se traduit par « petit trèfle ». C’est assez vague, étant donné qu’il existe de nombreux types de trèfles (et encore plus de plantes qui passent souvent comme des trèfles). Par conséquent, lors des célébrations de la Saint Patrick, un certain nombre d’usines servent de trèfles irlandais. 

Même parmi les Irlandais, il n’existe aucun consensus sur le fait que, d’un point de vue botanique, un groupe de plantes est considéré comme le véritable shamrocks irlandais, comme cela a été signalé dans une enquête de 1988. L’enquête, menée dans les jardins botaniques nationaux, à Glasnevin, à Dublin, a révélé que lorsque les Irlandais portent le « shamrock », il peut s’agir de l’une des quatre plantes. Trois des plantes sont des trèfles, tandis que la quatrième est une plante ressemblant à du trèfle appelée « medick ». Les quatre font partie de la famille des pois:

  • Trèfle mineur, ou trèfle violet (Trifolium dubium): 46%
  • Trefle Blanc (Trifolium repens): 35%
  • Black medick (Medicago lupulina): 7%
  • Trèfle rouge (Trifolium pratense): 4%

Divers membres du Oxalis genre, comme les « trèfles noirs » et les oseilles des bois (par exemple, Oxalis acetosella) sont également vendus comme trèfles pour la Saint Patrick. Ces sosies de trèfles sont plus facilement cultivées comme plantes d’intérieur que le vrai trèfle, ce qui les rend populaires comme décoration d’intérieur pour la Saint Patrick. En dépit de leur utilisation en tant que trèfle, les oseilles des bois, etc. ne sont même pas liées à Trifolium. Il y a une histoire derrière cette différence apparente.

La légende de Saint Patrick et de shamrocks irlandais

Ce que la médecine, les bois et les vrais trèfles ont en commun est une feuille composée de  Trois des tracts. Le nombre trois est significatif dans la religion chrétienne à cause de la doctrine de la Trinité. La légende irlandaise raconte que le missionnaire Saint Patrick a démontré le principe de la Trinité en utilisant un trèfle, indiquant ses trois tracts unis par une tige commune. Mais il n’y a aucun moyen de déterminer avec certitude la plante exacte mentionnée dans la légende. On peut cependant en dire autant des trèfles irlandais: par définition, pour qu’un trèfle représente la Trinité, il devrait porter trois (et seulement trois) feuilles. Donc, malgré toute la chance qu’ils auraient apportée, les trèfles à quatre feuilles ne peuvent techniquement pas être considérés comme des trèfles (pas au sens où Saint Patrick a rendu ce dernier célèbre, du moins).

Trèfles à quatre feuilles vs trèfles

Ainsi, les trois feuilles du « trèfle » représentent les trois personnages de la Trinité. Mais qu’en est-il de la notion que quatre feuilles les trèfles portent bonheur Étant donné que le numéro opérationnel est quatre, l’histoire derrière ces porte-bonheur doit clairement être différente de la tradition trinitaire derrière le trèfle. La signification qui leur est conférée est antérieure au christianisme et remonte au moins à l’époque celtique. Il y a même une légende impliquant Adam et Eve, dans laquelle « on dit que Eve a emporté avec elle un trèfle à quatre feuilles lorsqu’elle a quitté le jardin ».

La domination celtique s’étendit autrefois à l’Irlande et à une grande partie de l’Europe occidentale. Ce sont les prêtres des Celtes, appelés « druides », qui ont élevé le trèfle à quatre feuilles au statut de porte-bonheur, prétendument puissant contre les mauvais esprits. Leur statut de charmes celtiques est à l’origine de la croyance moderne en leur pouvoir de porter chance.

Que signifient symboliquement les trèfles à quatre feuilles? En plus de la chance, on dit parfois qu’ils représentent la foi, l’espoir et l’amour. Mais une autre interprétation est largement connue via le verset suivant:

Je regarde un trèfle à quatre feuilles
Que j’ai négligé avant.
Une feuille est le soleil, la seconde est la pluie,
Troisièmement, il y a les roses qui poussent dans la piste.
Pas besoin d’expliquer celui qui reste
Est-ce quelqu’un que j’adore.
Je regarde un trèfle à quatre feuilles
Que j’ai négligé avant.

La première référence littéraire à s’appuyer sur la tradition du trèfle à quatre feuilles semble avoir été faite en 1620. Cette année-là, sir John Melton écrivait: « Si un homme qui se promène dans les champs trouve de l’herbe à quatre feuilles, il trouvera dans quelques temps une bonne chose.  » On estime qu’il y a en moyenne 10 000 trèfles à trois feuilles pour chaque cas d’un vrai trèfle à quatre feuilles.

Oxalis Deppei comme substitut du trèfle à quatre feuilles?

De nos jours, vous pouvez choisir la route la plus facile pour trouver des trèfles à quatre feuilles, à condition que cela ne vous dérange pas de sortir du jardin. Trifolium genre. Oxalis deppei est largement vendu comme « plante de bonne chance », car il porte une feuille qui toujours a quatre tracts. Cependant, lorsque ce quatrième dépliant est automatique, il ne peut se défendre avec un véritable porte-bonheur. 

Compte tenu des traditions de la Saint-Patrick entourant les trèfles et les trèfles à quatre feuilles, il est surprenant de constater que le trèfle est souvent considéré comme une simple herbe à pelouse commune, dont nous estimons qu’il est essentiel de préserver l’entretien. Mais ce ne fut pas toujours ainsi. En effet, le service de vulgarisation de l’Université du Minnesota souligne que, jusqu’à une date relativement récente, l’inclusion de graines de trèfle dans les mélanges de semences pour gazon était une pratique courante:

« Jusque dans les années 1950, le trèfle était inclus dans les mélanges de semences pour gazon, considéré comme une plante prestigieuse. Il peut être considéré comme un couvre-sol attrayant, nécessitant peu d’entretien, qui est doux pour marcher, tond bien et comblera les taches fines un yard. »

Le trèfle est-il bénéfique pour les pelouses ou nuisible?

Vous attendez-vous automatiquement à trouver une pelouse uniquement d’herbe verte devant une maison de banlieue ou rurale? Pour ceux d’entre vous qui ont grandi avec cette attente traditionnelle, la pelouse d’herbe est pratiquement une institution. Le corollaire de cette attitude est que tout ce qui se développe dans cet espace est nuisible (une « mauvaise herbe »).

Mais le trèfle pourrait bien être bénéfique pour les pelouses. Il ne fait pratiquement aucun doute que l’herbe servira de «tapis» pour la vie en plein air. Mais il est peut-être temps de poser quelques questions de base sur l’entretien des pelouses et les besoins en matière d’aménagement paysager devant une maison.

Fermez les yeux et rêvez un instant. Imaginez-vous ouvrir votre porte d’entrée et sortir sur votre paysage idéal. Quelles seraient certaines des composantes d’un tel paysage? Eh bien, il y aurait probablement des couleurs vives pour attirer votre attention; les plantes à massifs remplissent cette fonction. Pour ponctuer l’étendue de verdure entre votre maison et la rue, vous voudrez probablement ajouter des arbres ou des arbustes pour créer une dimension verticale. Peut-être un élément en dur, comme une tonnelle de jardin ou une pièce d’eau, pourrait-il servir de point focal

Mais nous arrivons maintenant à la « moquette » pour votre espace de vie extérieur. Car vous aurez besoin de remplir entre vos zones de literie et les arbres et le point focal avec quelque chose que vous pouvez marcher. Bien que les paillis et les chemins en dur remplissent ce rôle pour le goût de certaines personnes, d’autres, comme la sensation de vivre sous leur pied. Fermez les yeux et imaginez le tapis de vie idéal en vert. Quelles qualités aurait-il?

Qualités idéales d’un « tapis » pour la vie en plein air:

  • Il reste vert verdoyant tout l’été, mais il est suffisamment résistant à la sécheresse pour ne pas être obligé de l’arroser constamment.
  • Il élimine assez bien les mauvaises herbes, réduisant ainsi le besoin d’appliquer des herbicides. Votre tapis rivalise si bien pour la croissance d’espace que la concurrence est étouffée.
  • Il n’a pas besoin d’être fertilisé.
  • Il est également relativement exempt de dommages causés par les insectes nuisibles, de sorte que vous n’avez pas à vous soucier de pulvériser des pesticides dessus.
  • Il aère le sol seul afin que vous n’ayez pas à vous soucier de la lutte contre le compactage du sol.
  • C’est doux pour marcher.
  • Il attire les insectes utiles, y compris les abeilles.
  • Il doit rarement être fauché.
  • Il ne souffre pas de la décoloration de l’urine de chien appelée « taches de chien ».
  • Si vous souhaitez un jour remplacer votre tapis par un tapis vert différent, il vous aide à le faire en améliorant le sol sur lequel il surveille. Sa capacité à aérer le sol et à y injecter de l’azote signifie que les générations futures de plantes utilisant ce sol s’en porteront mieux.

Aucune herbe n’a toutes ces qualités. Les qualités idéales sur la liste décrivent en grande partie non pas une herbe, mais le trèfle. Envisageons donc de remplacer le gazon par le trèfle en tant que tapis vivant de choix (même si ce n’est que partiellement, sous la forme d’un mélange bénéfique d’herbe et de trèfle). 

Clovers Lawns vs. Grass

La raison pour laquelle les pelouses de trèfle ne nécessitent pas de fertilisation, comme l’herbe, est que ces plantes sont des fixateurs d’azote. Ils partagent cette capacité avec d’autres cultures de couverture de la famille des pois.

Le trèfle aspire l’azote de l’air, apportant cet engrais essentiel au sol grâce à des bactéries fixatrices d’azote vivant dans les nœuds situés le long des racines (le tout sans frais, ni en argent ni en entretien).

Vous pouvez également vous interroger sur la capacité du trèfle à aérer le sol, réduisant ainsi les préoccupations concernant le compactage du sol. Le trèfle tolère mieux le sol compacté que le gazon. Ses racines sont plus longues, ce qui lui permet d’avoir accès à l’eau à des niveaux plus profonds.

Enfin, un mot sur deux autres qualités idéales du trèfle: sa capacité à attirer les abeilles domestiques et le fait que les pelouses de trèfle n’ont généralement pas besoin d’être tondues aussi souvent que les pelouses composées de gazon:

  • Le trèfle produit une fleur légèrement attrayante, qui pourrait facilement être considérée comme un autre avantage par rapport à l’herbe. Cette fleur attire les abeilles et autres insectes utiles à votre paysage.
  • Mais si vous êtes allergique aux piqûres d’abeilles, il vous suffit de tondre plus souvent pendant la saison de floraison. Si vous n’êtes pas allergique aux abeilles, cela ne devrait pas être une préoccupation; car les abeilles ont tendance à ne pas être agressives à l’extérieur de la ruche. Si les abeilles ne sont pas un problème, vous n’aurez pas à tondre aussi souvent avec le trèfle qu’avec l’herbe.

Le mouvement contre l’herbe à gazon

Mais ce n’est pas une question de « tout ou rien », et l’un des avantages de l’herbe par rapport à une pelouse en trèfle est qu’elle résiste mieux à la circulation piétonnière intense. Mélanger le trèfle et l’herbe dans la même pelouse peut constituer la meilleure réponse pour la plupart des gens. Mais il existe un mouvement croissant aux États-Unis pour réduire la quantité de paysage consommée par le gazon. Less.Lawn.com est entièrement consacré au mouvement contre l’herbe à gazon. La vapeur qui alimente le mouvement contre l’herbe à gazon provient d’un certain nombre de sources, notamment:

  • Préoccupations liées à l’utilisation excessive de l’irrigation, ce qui explique pourquoi de plus en plus de personnes se tournent vers le xeriscaping. Les propriétaires sont fatigués de voir leur pelouse s’éteindre chaque été ou de payer par le nez pour prolonger la vie d’une pelouse. 
  • Préoccupations concernant la pollution causée par les herbicides, les pesticides, les engrais chimiques et les émissions des tondeuses à gazon.
  • Une envie d’aménagement paysager nécessitant peu d’entretien, ainsi que des alternatives peu coûteuses au gazon. Tondre la pelouse et y appliquer des herbicides, des pesticides et des engrais signifie plus que de la pollution. Tout cela coûte de l’argent et vous oblige à travailler, tout comme le besoin d’aérer et d’irriguer le gazon.

Avoir une pelouse de trèfle fournit une solution à la plupart de ces problèmes. C’est bon pour l’environnement, et cela vous fait économiser de l’argent et du travail. Expérimentez dans une petite zone de votre jardin avec un trèfle tel que Miniclover (un type de trèfle blanc) pour voir si une pelouse de trèfle est faite pour vous.